> Pharmacie du Rouret > Nos news > ALIMENTATION et santé cardiaque : Être végétarien n’est pas forcément (...)

ALIMENTATION et santé cardiaque : Être végétarien n’est pas forcément sain

Journal of the American College of Cardiology

samedi 22 juillet 2017, par Pharmacie du Rouret.

Certains types de régimes végétariens peuvent augmenter le risque de maladie cardiaque

Certains types de régimes végétariens peuvent augmenter le risque de maladie cardiaque, révèle cette étude américaine, qui pointe du doigt certains aliments « végétariens » qui ne sont pas nécessairement bénéfiques à la santé. Des données présentées dans le Journal of the American College of Cardiology, à la fois précieuses pour les adeptes du tout végétalien et pour les professionnels de la nutrition, qui doivent gérer des patients à risque cardiovasculaire élevé.

« Être végétarien n’est pas toujours sain », écrivent les auteurs de la Harvard T.H. Chan School of Public Health, du laboratoire pharmaceutique AbbVie et du Brigham and Women’s Hospital, « certains de ces régimes peuvent en effet augmenter le risque de maladie cardiaque ». Alors que la plupart des recherches regroupent plusieurs types de régimes « à base de plantes » sous l’appellation « végétarien », avec l’adhésion croissante à ce type de régimes, il devient important de prendre en compte les spécificités de chacun de ces régimes. En particulier parce que tous les régimes à base de plantes ne sont pas sains et nutritifs.

Cette analyse des données de 200.000 professionnels de santé, exempts de maladie cardiovasculaire, d’AVC   et de cancer, portant sur l’alimentation et l’incidence de maladies coronariennes révèle qu’un régime alimentaire composé en majorité de végétaux n’apparait pas forcément lié à un bénéfice de réduction du risque cardiaque par rapport à un régime faible en végétaux. De plus, en analysant les données spécifiques associées aux différents régimes végétaux, les chercheurs identifient des différences intéressantes. L’analyse confirme, après prise en compte des multiples facteurs de confusion, que :

Un régime alimentaire « sain » à base de graines, de fruits, de légumes, noix, légumineuses, thé / café et graisses saines est associé à un risque cardiaque moins élevé qu’un régime mal équilibré exclusivement à base de végétaux, dont des pommes de terre, frites, des grains raffinés et des …sucreries.

Alors qu’au cours du suivi, 8.631 personnes ont développé une maladie coronarienne,

  • Il existe une tendance à l’association entre une forte adhésion à un régime à base de végétaux (plant-based diet index - PDI) et un risque cardiaque réduit, par rapport à une faible adhésion au « PDI » et par rapport à un régime principalement à base de protéines animales, mais ce n’est qu’une tendance non statistiquement significative ;

Des régimes végétariens « sains » et malsains » : Les chercheurs font en effet la différence entre des régimes végétariens à végétaux « sains » (HPDI) et « malsains » (uPDI) à l’aide d’un score basé sur les apports des différents nutriments.

  • L’adhésion à un régime végétarien sain est associée à un risque cardiaque réduit de 25% vs une faible adhésion à ce régime ;
  • L’adhésion à un régime végétarien malsain est associée à un risque de maladie cardiaque accru de 32% vs une plus faible adhésion à ce régime.

Tout dépend donc des végétaux qui entrent dans le régime en question : ainsi il peut être recommandé de réduire l’apport de certains aliments végétaux (pommes de terre, frites, grains raffinés…) Enfin, l’étude n’exclut pas les effets possibles d’autres facteurs de mode de vie indirectement associés au choix du régime alimentaire. Régime végétarien ou pas, tout est dans la diversité des aliments et l’équilibre des nutriments. Avec bien sûr au moins 5 portions de fruits et légumes tous les jours, des apports de sucre et de sel contrôlés et un minimum de graisses saturées.

P.-S.

Source : Journal of the American College of Cardiology June 17 2017 DOI : 10.1016/j.jacc.2017.05.047 Healthful and Unhealthful Plant-Based Diets and the Risk of Coronary Heart Disease in U.S. Adults

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante