> Pharmacie du Rouret > Nos news > ALLERGIE à L’OEUF : Un enfant allergique sur 2 finira par s’en (...)

ALLERGIE à L’OEUF : Un enfant allergique sur 2 finira par s’en débarrasser

mardi 20 novembre 2012, par Pharmacie du Rouret.

Un œuf par jour tient l’allergie à distance, résument ces allergologues. Les résultats de leurs 2 études présentées à la Réunion annuelle de l’American College of Allergy, Asthma and Immunology (ACAAI) sont plutôt encourageants pour les enfants allergiques à l’œuf et pour leurs parents. 56% des enfants allergiques aux œufs parviendront, dans un premier temps à tolérer un peu d’œuf cuit dans la composition d’un gâteau ou d’un plat et, finalement, 55% des enfants, vers l’âge de 7 ans parviendront à se débarrasser de leur allergie. Une introduction progressive de l’œuf, d’abord cuit, sous la surveillance d’un allergologue, peut donc chez un enfant sur 2 élargir d’abord le régime alimentaire puis lui permettre de retrouver la tolérance aux œufs.


Plus de la moitié des enfants allergiques aux œufs, les tolèrent, en fait, lorsqu‘ils sont cuits ou cuisinés à 350 degrés, explique le Dr Rushani Saltzman, allergologue, auteur principal de l’étude et membre de l’ACAAI. Dans son étude, la dose moyenne tolérée a atteint 2/5è d’œuf cuit à 350 degrés pendant un minimum de 30 minutes. L’objectif ? L’introduction diététique de l’œuf cuit sous surveillance et conseil d’un allergologue peut permettre d’élargir l’alimentation de l’enfant, améliorer sa qualité de vie et accélérer le développement d’une vraie tolérance à l’œuf.

L’allergie à l’œuf parmi celles qui se résolvent le mieux : Une autre étude présentée à la même réunion, menée par le Dr Ruchi Gupta, constate que, sur les 8 principales allergies alimentaires chez l’Enfant, l’allergie à l’œuf est celle qui se résout le mieux avec l’âge. Ainsi, ici, la tolérance alimentaire aux œufs a été observée chez un enfant sur quatre, avec 55% des enfants allergiques retrouvant une tolérance progressive à partir de l’âge de 7 ans. 70% des allergiques sortiront de leur allergie à l’âge de 16 ans. En général, explique le Dr Gupta, les enfants retrouvent le plus souvent une tolérance à l’œuf, suivi par le lait. Deux types d’allergies plus fréquemment dépassées que les allergies aux crustacés ou aux noix, précise le pédiatre.
En revanche, un antécédent d’épisode allergique sévère, comme un choc anaphylactique présage d’une chance plus limitée de pouvoir sortir de cette allergie, selon les chercheurs.
2 études qui montrent un avenir plutôt positif pour les enfants allergiques à l’œuf mais qui ne doivent pas faire oublier la prudence aux parents. L’introduction en retour d’un allergène dans l’alimentation de l’enfant peut avoir des conséquences graves et doit se faire sous le contrôle de l’allergologue.
A noter, une étude récente publiée dans le New England Journal of Medicine montrait qu’une petite dose quotidienne de poudre de blanc d’œuf cru pourrait permettre à un enfant sur 2, à terme, de consommer à nouveau des œufs en toute sécurité.
Et la question des vaccins ? La plupart des enfants allergiques à l’œuf vont tolérer les vaccins cultivés sur des œufs embryonnés comme le vaccin antigrippe. Dans certains allergiques à ces vaccins injectés en plusieurs fois sont rares et bénignes. Mais chez les allergiques, la vaccination doit être effectuée par des cliniciens expérimentés équipés pour faire face aux effets négatifs possibles.

Source : ACAAI An Egg a Day to Keep Allergies Away

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante