> Pharmacie du Rouret > Nos news > ASTHME, RHINITE, ECZÉMA : Et si c’était le fast-food ?

ASTHME, RHINITE, ECZÉMA : Et si c’était le fast-food ?

samedi 23 février 2013, par Pharmacie du Rouret.

On sait que certains aliments peuvent augmenter ou diminuer le risque d’asthme, de rhinite et d’eczéma. Cette étude de très grande envergure, menée sur 400.000 enfants de 51 pays, par des chercheurs de l’Université d’Auckland, confirme que les enfants et les adolescents qui consomment au moins 3 fois des « fast food » par semaine ont un risque accru de 39% d’asthme sévère. Et d’eczéma et de rhinite aussi. Ces conclusions publiées dans l’édition du 14 janvier de la revue Thorax, informent, qu’en revanche, consommer au moins 3 fruits par semaine, réduit le risque de…11 à 15%, selon l’âge de l’enfant.

Les chercheurs ont analysé une 3e vague de données de la cohorte International Study of Asthma and Allergies in Childhood afin d’évaluer l’impact de certains aliments sur le risque d’asthme, de rhinoconjonctivite et d’eczéma. L’analyse portait sur des questionnaires portant sur les symptômes éventuels, durant les 12 derniers mois ainsi que sur les fréquences de consommation alimentaire au cours des 12 derniers mois, d’adolescents âgés de 13-14-ans et d’enfants âgés de 6-7 ans. L’asthme sévère était défini par 4 crises ou plus dans la dernière année, ou au moins une crise par semaine.
· La consommation de fruits ≥ 3 fois par semaine montre un effet protecteur sur l’asthme sévère pour les adolescents et les enfants, respectivement (OR : 0,89 IC : 95% de 0,82 à 0,97 et OR : 0,86 IC : 95% de 0,76 à 0,97).
· La consommation de fast-food ≥ 3 fois par semaine accroît le risque d’asthme sévère chez les adolescents et les enfants, respectivement (OR : 1,39 IC : 95% de 1,30 à 1,49 et OR : 1,27 IC : 95% de 1,13 à 1,42),
· La consommation de fast-food ≥ 3 fois par semaine augmente également le risque (+27%) d’eczéma et rhinoconjonctivite sévères pour les deux groupes d’âge.
Une relation causale : L’association entre la consommation de fast-foods et la prévalence des symptômes de l’asthme, de la rhino-conjonctivite et de l’eczéma est bien causale. Ces résultats sont donc d’une importance majeure pour la santé publique, d’autant qu’ils restent significatifs après ajustement avec le pays ou continent, son niveau de revenus et le sexe de l’enfant.
Une étude, menée sur un bien plus petit nombre de patients, présentée en 2010 à l’International Conference de l’American Thoracic Society avait déjà montré que des repas riches en graisses saturées pouvaient augmenter chez des patients asthmatiques l’inflammation des voies respiratoires et même inhiber la réponse à la Ventoline (albuterol).
Source : Thorax doi:10.1136/thoraxjnl-2012-202285 14 January 2013 Do fast foods cause asthma, rhinoconjunctivitis and eczema ? Global findings from the International Study of Asthma and Allergies in Childhood (ISAAC) Phase Three
et American Thoracic Society Abstract 2474 A High Fat Challenge Enhances Innate Immune Responses in Asthmatic Airways

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante