> Pharmacie du Rouret > Nos news > Alcool et médicaments : Attention aux interactions

Alcool et médicaments : Attention aux interactions

jeudi 3 janvier 2013, par Pharmacie du Rouret.

L’alcool peut intensifier ou réduire les effets de certains médicaments, car pour une dose spécifique prescrite, l’éthanol peut provoquer une augmentation de la quantité de principe actif disponible dans le corps. Ces résultats, publiés plus tôt dans l’année dans la revue Molecular Pharmaceutics de l’American Chemical Society ajoutent aux lésions hépatiques, aux saignements de l’estomac et autres effets secondaires, un risque supplémentaire.

Avec plusieurs expériences de laboratoire, les auteurs montrent que l’alcool peut jusqu’à tripler la disponibilité de plusieurs médicaments dans le corps, triplant ainsi l’effet voulu avec la dose initiale. L’alcool peut modifier la façon dont les enzymes et autres substances du corps interagissent avec un grand nombre de médicaments courants. Certains de ces médicaments ne vont pas se dissoudre normalement dans le tractus gastro-intestinal et pour d’autres l’éthanol va contribuer à ce qu’ils se dissolvent plus facilement et plus rapidement.
Une dissolution souvent plus rapide et parfois incomplète : Les chercheurs ont utilisé un environnement simulant l’intestin grêle pour tester la rapidité de dissolution de 22 médicaments sans et avec alcool (à 5 et 20%). 59% des 22 médicaments se dissolvent 3 fois plus rapidement en présence d’alcool. 30% des molécules actives montrent une dissolution incomplète en présence d’alcool. Certains types de substances pharmacologiques, et surtout les plus acides, sont les plus touchées (comme l’anticoagulant warfarine, l’anticancéreux tamoxifène ou l’anti-inflammatoire naproxène).
Notons également, les interactions dangereuses entre le jus de pamplemousse et les médicaments, car le pamplemousse et son jus interagissent également avec plus de 85 médicaments, selon une récente méta-analyse publiée dans le Canadian Medical Association Journal.
Source : Molecular Pharmaceutics 2012, DOI : 10.1021/mp2006467 Ethanol Effects on Apparent Solubility of Poorly Soluble Drugs in Simulated Intestinal Fluid

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante