> Pharmacie du Rouret > Nos news > Autisme : L’ocytocine, l’espoir de traitement récompensé

Autisme : L’ocytocine, l’espoir de traitement récompensé

samedi 20 octobre 2012, par Pharmacie du Rouret.

Angela Sirigu, de l’équipe du Centre de neuroscience cognitive du CNRS/Université Claude Bernard Lyon vient d’être récompensée par le prix du chercheur de l’année décerné par la fondation FondaMental et le Groupe Dassault. Ses travaux sur l’ocytocine, l’hormone de l’amour et de la confiance, ont ouvert dès 2010, un espoir dans le traitement de certaines formes d’autisme, montrant que l’administration de cette substance, produite naturellement dans le cerveau et dans le corps, contribue à améliorer la fonction cérébrale dans les régions clés qui traitent la communication sociale chez les enfants et les adolescents, atteints de troubles du spectre autistique (TSA). La voie ouverte par ses recherches, publiées à l’époque dans les Actes de l’Académie des sciences américaine (PNAS) a depuis été suivie par d’autres chercheurs et ouvre un véritable espoir pour les patients autistes.

L’ocytocine est une hormone qui favorise l’accouchement et la lactation et joue un rôle crucial non seulement dans l’allaitement et l’attachement de la mère à son bébé mais plus généralement dans renforcement des comportements sociaux et émotionnels. Alors que ces déficits de communication sont un des principaux symptômes de l’autisme, il y a peu de traitements efficaces et aucun qui ne cible directement ce dysfonctionnement social de base.
En 2010, l’équipe du CNRS, partant d’un constat de déficience d’ocytocine chez les patients autistes, avait administré l’hormone à 13 patients autistes et observé le comportement social des patients pendant des jeux de balle et des tests visuels de reconnaissance de visages exprimant différents sentiments. Au cours de ces différents jeux, les patients sous ocytocine avaient présenté plus de discernement et d’attention au comportement de leurs partenaires de jeu, suggérant ainsi le potentiel thérapeutique de l’ocytocine pour traiter les troubles sociaux dont souffrent les patients autistes. Cette étude était alors l’une des premières à démontrer un effet thérapeutique de l’ocytocine sur les déficiences sociales dans l’autisme.
Des chercheurs de Yale ont depuis travaillé sur la piste thérapeutique de l’ocytocine dans l’autisme et présenté leurs conclusions en mai dernier à l’International Meeting for Autism Research. Ces chercheurs, par IRM, montrent que l’ocytocine parvient à augmenter l’activation des régions cérébrales connues pour traiter l’information sociale. Ils confirment ainsi l’espoir de ce nouveau traitement, en combinaison avec d’autres thérapies, pour les enfants atteints pour réduire les déficits de la communication sociale typiques de l’autisme.
Source :
CNRS Autisme : l’administration d’ocytocine améliore le comportement social des patients
PNAS doi : 10.1073/pnas.0910249107 February 16, 2010 Promoting social behavior with oxytocin in high-functioning autism spectrum disorders

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante