> Pharmacie du Rouret > Nos news > Bronchiolite : La kinésithérapie respiratoire en question

Bronchiolite : La kinésithérapie respiratoire en question

samedi 22 décembre 2012, par Pharmacie du Rouret.

Alors que la bronchiolite est une infection respiratoire virale fréquente chez les enfants de moins de deux ans et que son diagnostic peut entraîner l’hospitalisation, le recours à certaines thérapies, dont l’efficacité dans certaines situations cliniques n’est pas prouvée, reste trop fréquent. En particulier, selon cette analyse de la Cochrane Review, la kinésithérapie respiratoire serait peu efficace. Selon une autre étude publiée en octobre dans le Journal of Hospital Medicine, le recours à la « kine » et aux bronchodilatateurs pourrait être fortement diminué.

Ainsi, pour soulager les enfants qui ne nécessitent pas une hospitalisation, mais qui présentent d’épaisses sécrétions respiratoires muqueuses causées par l’infection, la kinésithérapie respiratoire est souvent proposée pour évacuer les sécrétions respiratoires et améliorer la respiration.
Néanmoins, la fameuse Cochrane Review qui a analysé 9 essais cliniques portant sur 891 petits participants âgés de moins de 2 ans, n’a pas trouvé de preuve de bénéfice clinique de la kinésithérapie respiratoire (appelée aussi clapping dans ce cas) chez ces nourrissons atteints de bronchiolite aiguë. Selon son analyse, la kinésithérapie respiratoire n’a pas permis de réduire la durée de la maladie, d’améliorer les scores cliniques ou de réduire la durée d’hospitalisation éventuelle par rapport l’absence de traitement.
Pas ou très peu d’effets indésirables avec la kine : Les essais inclus dans l’analyse de la Cochrane ne rapportent cependant aucun événement indésirable grave. Seule une étude rapporte une augmentation du nombre d’épisodes de vomissements et d’instabilité respiratoire après la kinésithérapie.
Des conclusions globalement robustes, selon les auteurs, -et en dépit de la pratique courante de ce type de thérapie- bien que basées sur un petit nombre d’essais. En effet, les résultats des différentes études incluses sont cohérents et compatibles entre eux.
Réduire l’utilisation des thérapies inutiles dans la bronchiolite : Dans le « même esprit », face à la fréquence des hospitalisations de nourrissons pour bronchiolite, une autre étude, publiée dans le Journal of Hospital Medicine a regardé comment et s’il était possible de réduire l’utilisation des thérapies « inutiles » dans les soins aux petits patients hospitalisés pour bronchiolite. Les auteurs de différentes universités américaines ont formé un réseau de pédiatres hospitaliers pour comparer les recours aux bronchodilatateurs, corticoïdes, à la radiographie thoracique, à la kinésithérapie et aux analyses biologiques, dans la prise en charge hospitalière de la bronchiolite. Les différents groupes de médecins ont partagé leurs ressources (protocoles hospitaliers, commandes de médicaments et d’actes, sources bibliographiques) pour tenter d’adapter au mieux l’utilisation des différents modes de prise en charge. Les données concernant 11.568 hospitalisations pour bronchiolite dans 17 centres hospitaliers ont été analysées, en 2008, lors de la constitution du réseau.
Après ajustement des différents modes de prise en charge, en 2010, le réseau montre,
· une réduction de 46% du volume global des bronchodilatateurs utilisés, avec une diminution de 3,4 doses par patient lorsqu’ils restent utilisés,
· une diminution statistiquement significative de l’utilisation de la kinésithérapie respiratoire,
· une stabilité de l’utilisation des stéroïdes- comme des tests diagnostiques (radiographie, test viral).
Les auteurs concluent à une diminution possible, sans conséquences cliniques, de l’utilisation des bronchodilatateurs et de la kinésithérapie respiratoire dans la bronchiolite.
Ces deux études montrent, sans permettre de conclure que telle ou telle thérapie n’est pas efficace, que la prise en charge de la bronchiolite chez le nourrisson peut certainement être optimisée.
Sources : Cochrane Summaries Chest physiotherapy for acute bronchiolitis in children younger than two years of age Journal of Hospital Medicine 2012 5 OCT 2012 DOI : 10.1002/jhm.1982 Decreasing unnecessary utilization in acute bronchiolitis care : Results from the value in inpatient pediatrics network (Visuel@ © Fotowerk - Fotolia.com)

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante