> Pharmacie du Rouret > Nos news > CRISE CARDIAQUE : Un exercice physique contrôlé pour remodeler le muscle (...)

CRISE CARDIAQUE : Un exercice physique contrôlé pour remodeler le muscle cardiaque

mardi 20 novembre 2012, par Pharmacie du Rouret.

120 minutes d’exercice par semaine pourraient régénérer de nouveaux tissus cardiaques et contribuer ainsi à réparer les lésions causées par une crise cardiaque. C’est en tous cas démontré chez le rat, par cette recherche, publiée dans l’édition du 25 octobre de l’European Heart Journal, qui confirme, sur l’animal, la production de nouvelles cellules cardiaques, musculaires et capillaires, à partir de cellules souches dormantes dans le tissu cardiaque.

Si l’on sait déjà que le muscle cardiaque peut se développer en réponse à l’exercice régulier, on ne savait si ce processus est lié au développement de cellules existantes du muscle ou à la production de nouvelles cellules. Cette étude menée par les universités John Moores (Liverpool) et Magna Grecia (Italie) constate sur le rat que cette augmentation est en partie, liée à la production de nouvelles cellules du muscle cardiaque ou myocytes, à partir de cellules souches dormantes dans le tissu cardiaque, et sous l’influence de certaines protéines. Reste à vérifier si ces résultats, obtenus sur le rat, se vérifient chez l’Homme.
Les chercheurs ont contraint des rats mâles adultes à trotter sur un tapis roulant pendant 30 minutes par jour, 4 jours par semaine durant 4 semaines puis ont examiné l’effet de l’exercice sur le tissu cardiaque et sur les cellules souches des tissus cardiaques, vs un groupe de rats témoins. L’objectif était de vérifier s’il y avait eu création de nouvelles cellules ou modifications apportées aux cellules souches ou encore production de protéines du facteur de croissance par le tissu cardiaque existant.
Les chercheurs constatent

  • qu’en réponse au programme d’exercice, les muscles cardiaques des rats sont devenus plus forts, en partie grâce aux cellules du muscle cardiaque existantes mais aussi en raison de la formation de nouvelles cellules du muscle cardiaque.
  • Ainsi, les rat soumis à l’exercice présentent jusqu’à 7% de cellules cardiaques en plus.
  • De nouveaux capillaires se sont également formés, contribuant à augmenter le flux sanguin vers le tissu cardiaque.
  • Le nombre de cellules souches a également augmenté dans le cœur des rats sportifs, même s’il diminue à nouveau après 2 semaines d’exercice.
  • L’activité des gènes/protéines qui favorisent le développement des cellules musculaires et capillaires est également augmentée.
    Les chercheurs ont ainsi identifié certaines protéines, facteurs de croissance, qui en laboratoire, favorisent la division des cellules souches et leur développement en cellules musculaires et capillaires. Les chercheurs concluent qu’un exercice d’intensité contrôlée pourrait donc favoriser « le remodelage du muscle cardiaque » à la fois par l’augmentation de la taille des cellules du muscle cardiaque existantes et par la différenciation de cellules souches cardiaques en de nouvelles cellules cardiaques.
    Quoiqu’il en soit, ces nouvelles données sur le processus de régénération cellulaire cardiaque pourront être mises à profit pour développer de nouveaux traitements, en particulier basés sur l’utilisation des protéines « incitatrices ». De plus, l’étude va dans le sens d’une réadaptation cardiaque, sous suivi médical, avec un retour progressif à l’exercice physique après un infarctus.
    Source : European Heart Journal doi : 10.1093/eurheartj/ehs338 online October 25 2012 The adult heart responds to increased workload with physiologic hypertrophy, cardiac stem cell activation, and new myocyte formation
Tags

 :: Info Santé ::

page suivante