> Pharmacie du Rouret > Nos news > Cancers du poumon et du pancréas : Les 2 grandes menaces tumorales émergentes (...)

Cancers du poumon et du pancréas : Les 2 grandes menaces tumorales émergentes en UE

Annals of Oncology

vendredi 25 avril 2014, par Pharmacie du Rouret.

Deux cancers devraient suivre une évolution remarquable, selon ce bilan européen présenté dans les Annals of Oncology. Le cancer du poumon qui pourrait devenir le cancer le plus meurtrier chez les femmes, avant le cancer du sein, et le cancer du pancréas, un cancer généralement à mauvais pronostic, dont l’incidence devrait augmenter chez les femmes comme chez les hommes. Un facteur évitable en cause simultanément dans ces deux augmentations, le tabagisme et sa prévalence en hausse chez les femmes. Alors que les tendances sont plutôt favorables, en Europe, pour la plupart des cancers, les cancers du poumon et du pancréas représentent les principales menaces à surveiller en particulier chez les femmes.

Les chercheurs des Universités de Milan et de Lausanne estiment ici à 1,32 million de décès en Europe, l’impact des 8 cancers les plus fréquents en 2014. Et si, chez les femmes, les décès par cancers du sein et colorectal devraient diminuer, le taux d’incidence du cancer du poumon devrait augmenter de 8%. Les femmes commencent à « payer » pour leur tabagisme crissant depuis les années 60. Des tendances défavorables sont également constatées pour le cancer du pancréas un cancer détecté tardivement avec une survie moyenne de 7 mois après diagnostic. Rappelons, que comme pour le cancer du poumon, le tabagisme est un facteur de risque majeur de cancer du pancréas, avec la consommation excessive d’alcool. Ainsi, chez les gros fumeurs et/ou gros buveur, le diagnostic intervient 10 ans en moyenne plus tôt qu’en population générale.

BMP - 228.5 ko

Les chercheurs ont modélisé les données officielles des décès, de l’OMS et Eurostat, de 1970 à 2009, liées aux cancers du poumon, du sein, de l’estomac, du pancréas, de l’utérus, de la prostate et au cancer colorectal et à la leucémie pour estimer les taux de décès par cancer en Europe et dans 6 pays européens pour 2014 (France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, Pologne). L’analyse des tendances montre que,
· dans l’UE, le cancer sera responsable d’1,32 million décès en 2014 dont 742.500 chez les hommes et 581.100 chez les femmes.

  • soit un taux de mortalité de 138,1 pour 100.000 chez les hommes, marquant une baisse de 7 % depuis 2009,
  • soit un taux de mortalité de 84,7 pour 100.000 chez les femmes, marquant une baisse de 5 % depuis 2009.
    · Chez la femme, les cancers du sein et le cancer colorectal devraient diminuer, respectivement de 9 et de 7 % mais les taux de cancer du poumon devraient augmenter de 8%.
    · Chez l’homme, les 3 principaux cancers, du poumon, colorectal et de la prostate devraient diminuer respectivement de 8, 4 et 10%.
    · Le cancer du pancréas est le seul cancer qui devrait augmenter à la fois chez les hommes et les femmes.
    · Le taux de décès par cancer chez les hommes est de 63% supérieur à celui constaté chez les femmes, mais que ce taux chez l’homme est en baisse plus rapide.
    · Enfin, chez les jeunes adultes (20-49 ans), les tendances sont globalement favorables pour les hommes, mais en légère augmentation chez les femmes, en particulier en raison des tendances du cancer du poumon et du pancréas. Ces évolutions se traduisent par une réduction globale de 26% chez les hommes depuis un pic situé en 1988, et de 20 % chez les femmes.
    En conclusion, l’incidence à la hausse et le taux de mortalité du cancer du pancréas est préoccupant en raison du pronostic pauvre, soit un taux de survie à 5 ans de moins de 5 %.
    Source : Annals of Oncology April 23 2014 doi : 10.1093/annonc/mdu138 European cancer mortality predictions for the year 2014
Tags

 :: Info Santé ::

page suivante