> Pharmacie du Rouret > Nos news > Cancers et taux de survie : La France bien placée en Europe

Cancers et taux de survie : La France bien placée en Europe

The Lancet Oncology

samedi 7 décembre 2013, par Pharmacie du Rouret.

De bons résultats pour la France, selon ce bilan européen de l’évolution des taux de survie au cancer, présenté à partir des données de l’étude Eurocare par une équipe de chercheurs européens, dans le Lancet Oncology. Au-delà de la situation française, enviable pour la plupart de ses voisins européens, cet état de lieux confirme de fortes disparités au sein de l’Europe, avec des taux de survie plus faibles en Europe et au Royaume-Uni. Et au-delà du diagnostic et de la prise en charge de la maladie, ces données fournissent un indicateur précieux de l’efficacité des systèmes de santé.

Il s’agit donc d’une analyse des données anonymisées d’Eurocare, la plus grande étude coopérative portant sur la survie au cancer dans les 29 états membres. Concrètement, l’analyse a porté sur 10 millions de patients atteints de cancer diagnostiqués jusqu’en 2007 et suivi jusqu’en 2008 et la survie à 5 ans, pour pas moins de 46 cancers, a été estimée pour les patients diagnostiqués sur la période 2000-7. Les différences de survie ont également été estimées entre les périodes 1999- 2001, 2002-04, 2005-07.
Si, globalement, la survie au cancer s’améliore, y compris pour les cancers de l’enfant (79 % en 2012 vs 76 % en 1999-2001, en raison des progrès réalisés dans le diagnostic, le traitement et la prise en charge multidisciplinaire après-cancer, pour les pays aux taux de survie plus faibles, sont également en cause des procédures de diagnostic tardives, un recours insuffisant aux traitements efficaces et personnalisés ainsi que l’inégalité d’accès au traitement, en particulier chez les personnes âgées. S’ajoute l’impact de facteurs de mode de vie -comme le tabagisme, l’abus d’alcool et une mauvaise alimentation- liés à une insuffisance de stratégies de prévention.
Les plus fortes progressions de survie : Précisément, pour les principaux cancers, ceux présentant les plus fortes augmentations de taux de survie sont,

  • le cancer de la prostate : 81,7 % en 2005-7 vs 73,4% en 1999-2001,
  • le lymphome non hodgkinien : 60,4 % en 2005-7 vs 53,8% en 1999-2001,
  • le cancer colorectal : 57,6 % en 2005-7 vs 52,1% en 1999-2001.
    La France, bien placée :
    · Cancer du sein : Le taux de survie à 5 ans en France est estimé à 86,1% vs 81,8% pour la moyenne européenne, c’est mieux que l’Allemagne (83,6 %), l’Autriche (82,1%) et le Royaume-Uni (79,2 %).
    · Cancer du côlon : Le taux de survie à 5 ans en France est estimé à 59,7 % vs 57% pour la moyenne européenne, mais c’est un peu moins bien que l’Allemagne, et l’Autriche (respectivement 62,2 et 61,2%) mais beaucoup mieux que le Royaume-Uni (51,2%).
    · Cancer du poumon : Le taux de survie à 5 ans en France est estimé à 13,8%, au niveau de la moyenne européenne (13%), c’est un peu moins bien que l’Allemagne et l’Autriche (15,6 et 16,7%) mais toujours mieux que le Royaume-Uni (9%).
    · Cancer de la prostate : Le taux de survie à 5 ans en France est estimé à 88,9% vs 90% pour la moyenne européenne et l’Autriche (90,4%), mieux que l’Allemagne (89,4%) et le Royaume-Uni (80,6 %).
    · Cancer de l’ovaire : Le taux de survie à 5 ans en France est estimé à 40,1%, au-dessus de la moyenne européenne (37,6%) au même niveau que l’Allemagne, l’Autriche (40,3 et 42,4%) et mieux que le Royaume-Uni (31%).
    · Mélanome : Le taux de survie à 5 ans en France est estimé à 87,2%, au-delà de la moyenne européenne (83,2%), en-deçà de l’Allemagne (89,4%) et au-dessus du taux britannique (85,6 %).
    Compte-tenu de l’ampleur de l’étude, ces résultats présentent un bon niveau de fiabilité. Ils posent évidemment la question, non seulement des lacunes à combler dans la qualité des soins, pour les différents systèmes de santé, mais aussi celle de l’impact des modes de vie et donc des campagnes de santé publique.
    Source : The Lancet December 5 2013 doi:10.1016/S1470-2045(13)70546-1 Cancer survival in Europe 1999-2007 by country and age : results of EUROCARE-5 – a population-based study (Tableau Source InCa)
Tags

 :: Info Santé ::

page suivante