> Votre information > Cigarette électronique : vapoter serait plus cancérigène que le tabac (...)

Cigarette électronique : vapoter serait plus cancérigène que le tabac ?

dimanche 25 janvier 2015, par Rédaction santé réseau.

Une nouvelle étude, réalisée par une université américaine, révèle que la cigarette électronique serait entre 5 et 15 fois plus cancérigène que le tabac classique. Cependant, l’étude ne reflète pas exactement la réalité de l’utilisation des e-cigarettes.

 La cigarette électronique divise encore et toujours

La cigarette électronique continue de diviser les experts. D’après une étude publiée mercredi 21 janvier par l’université d’Etat de Portland, dans l’Oregon, aux Etats-Unis, vapoter serait 5 à 15 fois plus cancérigène que fumer du tabac classique. La cigarette électronique dégagerait, en effet, beaucoup plus de formaldéhyde, un cancérigène connu et déjà présent dans la cigarette classique.

 Un dégagement de formaldéhyde supérieur à une cigarette classique

Le procédé de l’étude est le suivant. Les chercheurs ont utilisé une machine à inhaler de la vapeur de cigarette électronique, utilisée à faible et à haut voltage. En laissant chauffer la cigarette électronique en continu, les scientifiques ont observé qu’à faible voltage (3,3 volts), aucune formation de cette substance ne se manifestait alors qu’à haut voltage (5,5 volts), la cigarette électronique en dégagerait 5 à 15 fois plus qu’une cigarette classique.

 La méthode de l’étude ne reflète pas la réalité

Cependant la méthode de l’étude est aujourd’hui contestée par d’autres scientifiques, et par les « vapoteurs » eux-mêmes. En effet, le formaldéhyde se formerait une fois le liquide contenu dans la cigarette électronique chauffé au maximum, ce qui, dans les faits, est totalement infumable. Une observation réalisée notamment par Peter Hajek, directeur de la division sur le tabagisme à la faculté de Médecine et de dentisterie de Londres.

La résistance utilisée pour brûler le liquide chaufferait tellement qu’elle dégagerait une vapeur au goût ignoble, et c’est là que le formaldéhyde apparaîtrait. Alors, certes vapoter est sans doute moins bon que de ne rien inhaler du tout, mais la cigarette électronique reste pour ce chercheur bien moins nocive qu’une cigarette normale.

Étrangement ce type de publication a comme origine les Etats Unis qui sont le berceau de la désinformation sur la cigarette par l’industrie du tabac. Rappelons qu’en 1997 cette dernière s’est vue infligée une amende record de 368 milliards de dollars par la justice américaine à ce propos.

P.-S.

Source : Radin.com

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0