> Votre information > Conséquences d’une maîtrise stricte de l’inflammation au début de l’arthrite (...)

Conséquences d’une maîtrise stricte de l’inflammation au début de l’arthrite psoriasique

samedi 17 octobre 2015, par Rédaction santé réseau.

Une maîtrise stricte de l’activité de l’arthrite psoriasique à travers une approche thérapeutique visant à atteindre des valeurs cibles améliore les résultats articulaires

Contexte

Une intervention précoce et une maîtrise stricte de l’inflammation optimisent les résultats dans les cas de polyarthrite rhumatoïde, mais ces approches n’ont pas encore été étudiées pour l’arthrite psoriasique. Nous avons cherché à évaluer l’effet d’une maîtrise stricte au début de l’arthrite psoriasique en utilisant une approche de traitement suivant des objectifs chiffrés.

Méthodes

Pour mener cet essai randomisé et contrôlé, multicentrique, en ouvert, nous avons recruté des patients adultes (âgés de 18 ans et plus) présentant un début d’arthrite psoriasique (durée des symptômes <24 mois), qui n’avaient pas encore reçu de traitement de fond par des antirhumatismaux, auprès de 8 centres de soins secondaires en rhumatologie au Royaume-Uni. Les patients recrutés ont été randomisés (selon une proportion de 1:1) pour recevoir soit un traitement par maîtrise stricte (avec réexamen toutes les 4 semaines et traitement à doses croissantes si les critères d’activité minimale de la maladie ne sont pas satisfaits), soit un traitement standard (traitement conventionnel prescrit par le médecin   traitant, avec réexamen toutes les 12 semaines) pendant 48 semaines. La randomisation a été faite par minimisation en incorporant un élément aléatoire, afin de garantir des groupes de traitement équilibrés pour le centre de randomisation et le profil d’arthrite (oligoarticulaire ou polyarticulaire). La procédure de randomisation a été réalisée par le biais d’un système central automatisé par téléphone, accessible 24 h/24 à l’Institut de recherche sur les essais cliniques de Leeds (Leeds, Royaume-Uni). Il s’agissait d’une étude en ouvert dans laquelle les patients et les cliniciens connaissaient la répartition dans les groupes de traitement. Les résultats cliniques ont été consignés par un évaluateur en aveugle toutes les 12 semaines. Le critère d’évaluation principal était la proportion de patients atteignant une réponse ACR de 20 % (ACR20) suivant l’échelle d’évaluation de l’Association américaine de rhumatologie (American College of Rheumatology, ACR) à 48 semaines, l’analyse étant effectuée sur la population en intention de traiter suivant la méthode des imputations multiples pour les données manquantes de l’ACR. Le rapport coût-efficacité a également été évalué. Cet essai est enregistré sur le site ClinicalTrials.gov, sous la référence NCT01106079, et dans le registre ISCRCTN sous la référence ISCRCTN30147736.

Résultats

Entre le 28 mai 2008 et le 21 mars 2012, 206 patients admissibles ont été recrutés et randomisés pour recevoir un traitement par maîtrise stricte (n = 101) ou un traitement standard (n = 105). Dans la population de patients en intention de traiter, la probabilité de parvenir à une réponse ACR20 à 48 semaines était plus élevée dans le groupe de traitement par maîtrise stricte que dans le groupe de traitement standard (risque relatif = 1,91 ; IC à 95 % : 1,03–3,55 ; p = 0,0392). Des événements indésirables graves ont été signalés par 20 (10 %) patients (25 événements chez 14 [14 %] des patients dans le groupe de traitement par maîtrise stricte et 8 événements chez 6 [6 %] patients du groupe de traitement standard) au cours de l’étude. Aucun événement indésirable grave inattendu ou décès n’est survenu.

Interprétation

Une maîtrise stricte de l’activité de l’arthrite psoriasique à travers une approche thérapeutique visant à atteindre des valeurs cibles améliore de façon significative les résultats articulaires pour les patients nouvellement diagnostiqués, et ne s’accompagne d’aucun événement indésirable grave inattendu.

P.-S.

Source : UNIVADIS.com

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0