> Votre information > Défenestrations accidentelles : les moins de 6 ans particulièrement (...)

Défenestrations accidentelles : les moins de 6 ans particulièrement touchés

mardi 8 avril 2014, par Rédaction santé réseau.

Avec le retour des beaux jours, l’Institut de veille sanitaire (InVS) renouvelle son appel à la vigilance pour prévenir les chutes d’enfants par la fenêtre. Rappelant que 4 fois sur 5, un adulte est présent lorsque l’accident survient

l’InVS rapporte les résultats de l’enquête Défenestrations 2013 menée en collaboration avec l’hôpital Necker Enfants malades : durant les sept mois d’enquête, en Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Nord-Pas-de-Calais, 76 « chutes accidentelles de grande hauteur » (défenestrations) chez les enfants de moins de 15 ans (taux d’incidence 1,9/100 000) suivies de 9 décès ont été à déplorer. 8 personnes ont par ailleurs présenté des séquelles à un mois (dont 3 sévères).

Autres enseignements de l’enquête, les chutes accidentelles de grande hauteur concernent surtout les enfants de moins de 6 ans (62 %), majoritairement des garçons (70 %). Dans la moitié des cas, la chute a eu lieu alors que l’ouverture disposait d’une protection, qui a donc été inefficace. Un meuble se trouvait sous l’ouverture dans plus de la moitié des cas.

Principal conseil à retenir et à relayer, insiste Thanh Le Luong, directrice générale de l’Institut National de prévention et d’éducation à la santé (Inpes) : « Il faut se mettre dans la tête d’un enfant, il entend des bruits à l’extérieur et cherchera à voir ce qui se passe. S’il y a un conseil à retenir, c’est de ne jamais laisser un enfant seul quand une fenêtre est ouverte.  »

P.-S.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0