> Pharmacie du Rouret > Nos news > Dysfonction érectile : Le ginseng a-t-il vraiment l’effet Viagra (...)

Dysfonction érectile : Le ginseng a-t-il vraiment l’effet Viagra ?

samedi 12 janvier 2013, par Pharmacie du Rouret.

Efficace contre la fatigue, mais efficace contre les troubles de l’érection ? Si le ginseng a la réputation d’être un aphrodisiaque, cette étude de chercheurs coréens, publiée dans l’International Journal of Impotence Research risque d’en décevoir plus d’un. Car contrôlé sur plusieurs symptômes de la dysfonction sexuelle, l’extrait de ginseng ne pas fait beaucoup mieux qu’un placebo. Sauf une très légère amélioration des fonctions érectile et de l’éjaculation.

La dysfonction sexuelle masculine couvre un large éventail de troubles et de symptômes dont les deux principaux, évalués ici par les auteurs, sont la dysfonction érectile et l’éjaculation précoce. Deux troubles qui peuvent avoir d’importantes répercussions sur la qualité de vie. Alors que le recours, dans ce cas, à l’extrait de ginseng est fréquent et largement utilisé sur le terrain de l’étude et les autres pays asiatiques, l’essai souhaitait vérifier son efficacité clinique.
C’est un petit essai contrôlé randomisé qui a comparé deux groupes de 59 hommes atteints de dysfonction érectile légère à modérée, un groupe ayant reçu 4 comprimés quotidiens à base d’extrait de ginseng (avec 350mg d’extrait de baies de ginseng par comprimé) durant 8 semaines et l’autre groupe un placebo durant la même période. Tous les participants, âgés de 20 à 70 ans, souffraient de dysfonction érectile depuis 3 mois ou plus, étaient mariés et avaient convenu de faire au moins 4 tentatives de relations sexuelles par mois. La dysfonction érectile était le critère primaire évalué à la fin de la 4è puis 8è semaine à l’aide de l’International Index of Erectile Function (IIEF) -15, questionnaire composé de 15 questions concernant la fonction érectile et la satisfaction sexuelle. Sur cet index, le score qui peut varier de 15 (aucune activité sexuelle en raison de la dysfonction érectile) à 75 (activité sexuelle normale non affectée par la dysfonction érectile). Enfin l’index couvre l’ensemble des aspects de la relation sexuelle, la satisfaction sexuelle, la fonction orgasmique, le désir sexuel et la satisfaction globale.
Les auteurs constatent que le ginseng fait n’a pas amélioré la dysfonction sexuelle plus que le placebo dans la grande majorité des domaines testés, dont la satisfaction des rapports, l’orgasme, le désir sexuel et la satisfaction sexuelle globale. Seules exceptions,
· la fonction de l’éjaculation et en particulier la capacité à retarder l’éjaculation pendant les rapports sexuels qui s’avère améliorée vs placebo, mais il s’agit d’une l’amélioration très modeste, précisent les chercheurs, de l’ordre d’1 à 2 points sur une échelle de 20 points.
· Enfin, la fonction érectile a montré aussi une légère amélioration dans le groupe ginseng à partir d’un score de 17.17 à 18,59 à la 8è semaine, soit une augmentation statistiquement significative mais faible.
· Et si les autres aspects individuels testés (satisfaction les rapports sexuels, fonction orgasmique, désir sexuel et satisfaction globale se sont améliorés légèrement dans le groupe ginseng, ces améliorations n’étaient pas significativement différentes de celles observées en utilisant un placebo. En conclusion, le ginseng ne valait pas mieux que le placebo.
· Aucun changement non plus n’a été constaté dans les hormones, les niveaux de cholestérol dans le sang ou autres mesures pour évaluer la sécurité du ginseng.
En conclusion, la prise orale de l’extrait de ginseng est bien tolérée et peut améliorer mais légèrement 2 domaines de la fonction sexuelle masculine, la fonction de l’éjaculation et la fonction érectile. D’autres recherches devront néanmoins confirmer ces résultats.

P.-S.

Source : International Journal of Impotence Research 20 December 2012 ; doi : 10.1038/ijir.2012.45 Effects of Korean ginseng berry extract on sexual function in men with erectile dysfunction : a multicenter, placebo-controlled, double-blind clinical study.

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante