> Pharmacie du Rouret > Nos news > Glucose-fructose : L’édulcorant qui peut vous valoir du diabète

Glucose-fructose : L’édulcorant qui peut vous valoir du diabète

samedi 22 décembre 2012, par Pharmacie du Rouret.

Le sirop de maïs à haute teneur en fructose ou glucose-fructose (HFCS pour high-fructose corn syrup) présent dans de nombreux produits alimentaires industriels, comme les boissons gazeuses, les glaces ou les biscuits alimentent l’épidémie de diabète à l’échelle mondiale, alerte cette étude épidémiologique. Ces données, sur 43 pays, publiées dans l’édition du 27 novembre de la revue Global Public Health, montrent en effet que les pays qui utilisent de grandes quantités de sirop de maïs riche en fructose ont des taux de diabète accrus de 20% par rapport aux pays où son utilisation est plus raisonnable.

L’étude portait en effet sur le lien entre les niveaux de diabète et de la disponibilité du glucose-fructose soit la quantité produite ou importée, une mesure de la consommation très variable selon les pays. Les auteurs ont pris en compte des données internationales portant sur la disponibilité totale en sucre, en HFCS, en calories/habitant, les taux d’obésité et de diabète, pour 43 pays au total. Les auteurs rappellent aussi que le glucose-fructose est utilisé soit comme édulcorant pour remplacer le sucre, mais aussi pour prolonger la durée de vie d’un produit et améliorer son apparence.
Les auteurs des Universités d’Oxford (UK) et de Californie du Sud (US) précisent ainsi,
· pour leurs pays respectifs, que la consommation de sirop de fructose au UK s’élève à 380 g par personne vs, aux États-Unis 24,78 kg par personne et par an soit 65 fois plus,
· que la consommation moyenne dans les pays à faible disponibilité est d’environ 100g par personne et par an, vs 5,8 kg par personne et par an dans les pays classés comme ayant une disponibilité élevée.
· Parmi les pays à consommation élevée, après les Etats-Unis, la Hongrie (16 kg) puis le Canada, la Slovaquie, la Bulgarie, la Belgique, l’Argentine, la Corée, le Japon et le Mexique.
· La France, comme l’Australie, la Chine, le Danemark, la France, l’Inde, l’Irlande, l’Italie, la Suède, le Royaume-Uni fait partie des pays à consommation faible (moins de 0,5kg).
Glucose-fructose et niveau de diabète : L’étude révèle que les pays qui produisent et exportent même le glucose-fructose présentent aussi les niveaux les plus élevés de diabète :
· La prévalence du diabète atteint 8,0% et une moyenne de 7,8% dans les pays où la disponibilité du glucose-fructose est élevée, vs 6,7% dans les pays à faible disponibilité soit un écart d’environ 20%,
· tous les indicateurs de diabète sont plus élevés dans les pays qui ont une haute disponibilité en glucose-fructose,
· la glycémie à jeun atteint 5.33mmol / L en cas de forte disponibilité vs 5.23mmol / L en cas de faible disponibilité.
L’analyse révèle ainsi que les pays fortement consommateurs de sirop de maïs à haute teneur en fructose ou glucose-fructose ont une prévalence du diabète accrue de 20%. Selon les auteurs, le glucose-fructose et l’augmentation de sa consommation durant le 20è siècle serait le principal facteur nutritionnel associé à la hausse de la prévalence mondiale du diabète de type 2.

Source : Global Public Health DOI:10.1080/17441692.2012.736257 online November 27 2012 High fructose corn syrup and diabetes prevalence : A global perspective (Visuel@ © sfmthd - Fotolia.com)

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante