> Pharmacie du Rouret > Nos news > Grossesse : Frites, chips et acrylamide pour la mère, faible poids de (...)

Grossesse : Frites, chips et acrylamide pour la mère, faible poids de naissance pour l’enfant

samedi 3 novembre 2012, par Pharmacie du Rouret.

Chips, frites surgelées ou pain grillé, l’acrylamide est une substance produite naturellement lorsque des aliments riches en amidon, comme les pommes de terre et le pain, sont frits ou cuits à températures élevées. Cette étude menée par le Centre for Research in Environmental Epidemiology (CREAL- Barcelone) et publiée dans la revue Environmental Health Perspectives vient ajouter le risque de faible poids de naissance de l’enfant après exposition de la mère durant sa grossesse, au risque le cancer, suggéré récemment par une autre étude publiée dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry.

L’acrylamide est actuellement définie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme « probablement cancérigène pour l’homme ». Si aucune preuve définitive l’acrylamide ne confirme à ce stade le caractère cancérigène, par mesure de précaution, l’exposition à l’acrylamide doit donc être limitée autant que possible. Par ailleurs, on sait déjà que l’acrylamide traverse le placenta et ses effets néfastes ont déjà été démontrés sur des rongeurs en développement.
L’équipe espagnole, en collaboration avec d’autres institutions européennes, met finalement en garde les femmes enceintes sur leur régime alimentaire et, avec ce risque porté par l’acrylamide sur le développement du bébé, recommande implicitement d’éviter les frites servies, par exemple, dans les fast-food et rappelle les principes alimentaires à privilégier durant la grossesse, soit un régime riche en fruits, légumes et protéines.
Exposition élevée, poids de naissance réduit : L’étude a été menée de 2006 à 2010, auprès de femmes enceintes fréquentant 11 unités de maternité dans les villes du Danemark, de Grèce, Norvège, Espagne et Angleterre. Les mères ont rempli un questionnaire de fréquence alimentaire soit avant soit au moment de l’accouchement. Au total, des données ont été obtenues pour 1101 couples mère-nourrisson. Les chercheurs ont mesuré les niveaux d’acrylamide dans le sang du cordon ombilical des bébés à la naissance et constaté que les niveaux d’acrylamide plus élevés étaient associés à un faible poids à la naissance et à un moindre périmètre crânien :
· Le poids moyen de naissance est réduit de 35 grammes à chaque augmentation de 10pmol / g d’Hb en acrylamide,
· le périmètre crânien est réduit de 0,6 mm pour chaque augmentation de 10pmol / g d’Hb en acrylamide,
· les bébés dans le plus grand quartile en termes de niveaux d’acrylamide pèsent, en moyenne, 132 grammes de moins que ceux du dernier quartile (correspondant à la plus faible exposition). Leur périmètre crânien est légèrement plus petit, de 3,3 mm.
· Le lien est confirmé entre niveaux d’acrylamide dans le sang du cordon ombilical des bébés et consommation par la mère, d’aliments considérés comme à niveaux élevés acrylamide. Un résultat qui suggère que l’alimentation contribue à ces niveaux d’acrylamide dans le corps -mais ne prouve pas la causalité avec le faible poids de naissance.
· Après ajustements avec les facteurs confondants, tels que le sexe du nourrisson, l’IMC   de la mère, l’âge de la mère, les naissances précédentes, l’origine ethnique, le niveau d’éducation et les habitudes alimentaires, ces associations entre les quartiles les plus élevés d’acrylamide et les poids les plus faibles à la naissance ne sont pas modifiées.
Les chercheurs confirment que l’exposition alimentaire à l’acrylamide pendant la grossesse est associée à un poids réduit de naissance et du périmètre crânien du nourrisson.
Source : Environmental Health Perspectives online October 23 2012 Birth Weight, Head Circumference, and Prenatal Exposure to Acrylamide from Maternal Diet : The European Prospective Mother-Child Study (NewGeneris) (Visuel @ © Monkey Business - Fotolia.com)

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante