> Pharmacie du Rouret > Nos news > L’OBÉSITÉ inversée par la manipulation d’une simple protéine

L’OBÉSITÉ inversée par la manipulation d’une simple protéine

samedi 8 décembre 2012, par Pharmacie du Rouret.

Inverser l’obésité en favorisant la production d’une enzyme connue sous le nom de tyrosine protéine kinase-2 (Tyk2), c’est ce que vient de réussir, sur la souris, cette équipe internationale de scientifiques. La recherche présentée dans l’édition du 5 décembre de la revue Cell Metabolism, démontre que Tyk2 contribue à réguler l’obésité chez la souris mais aussi chez l’homme, par le biais de la différenciation d’un des 2 types de tissu adipeux, le tissu adipeux brun.

Il faut rappeler qu’il y a deux différents types de graisses, le tissu adipeux blanc et le tissu adipeux brun. La graisse blanche est le principal site de stockage de l’énergie. Le tissu adipeux brun régule la dépense d’énergie pour maintenir la température du corps. Des dépôts de tissu brun sont présents chez tous les mammifères, mais jusqu’à très récemment, les scientifiques pensaient que ce tissu adipeux brun n’était actif que chez les nourrissons et pas chez les adultes. Ces dernières années, les scientifiques ont découvert la présence de ce tissu adipeux brun chez l’adulte, son rôle de régulation de la dépense énergétique et, enfin, l’association d’une diminution de son activité avec le développement du syndrome métabolique.

L’étude dirigée par le Pr Andrew Larner, du Virginia Commonwealth University Massey Cancer Center est la première à fournir des preuves de la relation entre Tyk2 et le tissu adipeux brun. De précédentes études de la même équipe avaient déjà démontré que Tyk2 contribue à supprimer la croissance et la formation de métastases dans le cancer du sein. Cette même enzyme pourrait donc aussi protéger contre l’obésité et même l’inverser.

Les scientifiques parviennent ainsi à inverser l’obésité sur un modèle de souris n’exprimant pas Tyk2 en exprimant une protéine, Stat3 ou transducteur de signal et activateur de transcription-3. La protéine Stat3 médie l’expression d’une variété de gènes qui régulent une multitude de processus cellulaires. Stat3 forme un complexe avec une protéine connue sous le nom de PRDM16 qui restaure le développement du tissu adipeux brun et de l’obésité baisse.

Faibles niveaux de Tyk2 et obésité : Chez la souris, les niveaux de Tyk2 dépendent du régime alimentaire. Sur des prélèvements de tissus de personnes obèses, les niveaux de Tyk2 sont inférieurs de 50%. La régulation de Tyk2 est donc bien associée à l’obésité. Cette conclusion ouvre la voie à de nouveaux traitements pharmacologiques contre l’obésité, ciblant (l’activation de) Tyk2. Les chercheurs souhaitent donc poursuivre leurs recherches sur Tyk2 et Stat3 pour mieux comprendre les mécanismes impliqués dans le développement du tissu adipeux brun avec l’objectif de développer aussi de nouveaux médicaments pour les maladies associées à l’obésité comme le cancer, les maladies cardiovasculaires et le diabète.

Source : Cell Metabolism 5 December 2012 doi:10.1016/j.cmet.2012.11.005 Tyk2 and Stat3 Regulate Brown Adipose Tissue Differentiation and Obesity

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante