> Votre information > Le cholestérol HDL ferait plus de tort que de bien durant la ménopause

Le cholestérol HDL ferait plus de tort que de bien durant la ménopause

samedi 17 octobre 2015, par Rédaction santé réseau.

Durant la ménopause, le « bon » cholestérol pourrait être un inconvénient et favoriser le durcissement des artères.

C’est la conclusion d’une étude américaine présentée lors du congrès annuel de la Société nord-américaine de la ménopause (North American Menopause Society, NAMS), à Las Vegas dans le Nevada.

Les scientifiques de l’Université de Pittsburgh, en Pennsylvanie, ont inclus dans leur étude 225 femmes au milieu de la quarantaine et proches de la cinquantaine. Au début de l’étude, aucune maladie cardiovasculaire n’a été diagnostiquée chez les participantes. Dans le cadre d’un suivi allant jusqu’à neuf années, les participantes ont effectué jusqu’à cinq mesures des dépôts lipidiques accumulés dans leurs artères.

L’étude a révélé qu’un taux élevé de cholestérol HDL durant la ménopause s’accompagnait d’une athérosclérose accrue. « Ces résultats laissent penser que la qualité du cholestérol HDL pourrait être modifiée au cours de la transition ménopausique, ce qui l’empêche ainsi de produire les bénéfices cardiaques attendus » déclare l’auteure de l’étude, Samar Khoudary.

Les chercheurs émettent l’hypothèse que les changements hormonaux, en particulier la réduction de l’œstradiol, pourraient être associés à la modification de l’effet du cholestérol HDL.

P.-S.

Source : UNIVADIS.com

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0