> Pharmacie du Rouret > Nos news > Longévité : Même à 75 ans, un mode de vie sain, c’est 5 années de vie en (...)

Longévité : Même à 75 ans, un mode de vie sain, c’est 5 années de vie en plus

jeudi 6 septembre 2012, par Pharmacie du Rouret.

Rester actif et garder un mode de vie sain à 70 ans ou plus, peut faire la différence, énorme, pour l’espérance de vie, selon cette vaste étude du Karolinska Institutet, menée sur des personnes âgées de 75 ans et qui conclut, à nouveau, qu’un mode de vie sain permettrait de vivre, en moyenne, plus de 5 années de plus qu’en cas de mode de vie malsain. Cette étude, publiée dans l’édition du 30 août du British Medical Journal, précise que vie sociale active et participation régulière à des activités de loisirs, contribue également à une plus grande longévité.

Des résultats qui s’appliquent également aux personnes plus âgées, de 85 et plus, ou aux malades chroniques.

Cette longue étude, de 18 ans, menée par des chercheurs du Karolinska Institutet (Stockholm) et l’Université de Stockholm, a suivi 1.810 adultes âgés de 75 ans ou plus afin d’évaluer le facteur mode de vie et d’autres facteurs évitables sur la longévité. Les participants ont été interviewés en face-à-face par des infirmières formées, sur leur mode de vie, dont le tabagisme, la consommation d’alcool, les activités de loisirs et leurs réseaux sociaux. Les loisirs comportaient des activités mentales telles que la lecture, l’écriture ou l’étude, l’activité physique, la natation, la marche ou la gymnastique, les activités sociales, le voyage, le théâtre, le jardinage, la cuisine et la participation à des groupes sociaux pour personnes âgées. Les participants ont également été interrogés sur leur situation matrimoniale, leurs relations familiales et amicales. Leurs antécédents de santé ont été reconstitués avec les registres d’hospitalisation.
91,8% des participants sont décédés au cours des 18 années de suivi, la moitié d’entre eux ayant vécu plus de 90 ans.
· Le tabagisme à 75 ans est associé à une vie plus courte. Les fumeurs meurent un an plus tôt que les non-fumeurs en revanche, le modèle de survie des anciens fumeurs est le même que celui de personnes n’ayant jamais fumé.
· De toutes les activités, l’activité physique est la plus fortement associée à la survie. L’âge moyen du décès des participants qui nagent, marchent, ou pratiquent la gymnastique régulièrement est de 2 ans supérieur en moyenne, vs l’absence d’activité physique.
· Un profil de risque faible caractérisé par un mode de vie sain, la participation à au moins une activité de loisir et un réseau social est associé à 5,4 années de vie supplémentaires par rapport à un profil de risque élevé.
· Les hommes à profil de risque faible vient en moyenne 6 mois de plus que ceux à profil de risque élevé, les femmes à profil de risque faible vivent en moyenne cinq ans de plus que celles à profil de risque élevé.
· Parmi les personnes âgées de 85 ans ou plus et les personnes atteintes de maladies chroniques, l’âge moyen au décès est de 4 ans de plus pour un profil de risque faible, par rapport à un profil de risque élevé.
Conclusion, même après 75 ans, les habitudes de vie comme l’activité physique, l’absence de tabagisme sont associées à une vie plus longue. Des facteurs pas toujours associés à la santé physique, comme la vie sociale et la participation à des activités de loisirs, jouent également en faveur d’une vie plus longue et d’une meilleure qualité de vie.
Une étude toute récente, publiée durant le Congrès 2012 de la Société européenne de cardiologie montrait qu’un mode de vie sain, avec un régime alimentaire équilibré avec des légumes, la pratique d’une activité physique, le maintien d’un poids de santé, pas d’excès d’alcool ni de tabagisme…permet de diviser par 3 son risque d’hypertension.
Source : BMJ online August 30 2012 BMJ2012 ;345:e5568 Lifestyle, social factors, and survival after age 75 : population based study.

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante