> Pharmacie du Rouret > Nos news > MÉNOPAUSE : Les bouffées de chaleur, un facteur prédicteur de risque de (...)

MÉNOPAUSE : Les bouffées de chaleur, un facteur prédicteur de risque de dépression

Menopause

samedi 22 juillet 2017, par Pharmacie du Rouret.

A 15% de la population féminine âgés de 65 ans ou plus, la prévalence de la dépression ne peut qu’augmenter.

Avec l’âge, il y a un risque accru de dépression, en particulier chez les femmes. Avec 15% de la population féminine âgés de 65 ans ou plus, la prévalence de la dépression ne peut qu’augmenter. Cette étude, présentée dans la revue Menopause de la North American Menopause Society (NAMS), documente à nouveau l’association entre les bouffées de chaleur et un risque accru de dépression, mais entre autres facteurs de risque : l’obésité, les troubles du plancher pelvien et la sécheresse vaginale mais aussi des facteurs environnementaux comme l’insécurité financière ou le tabagisme pèsent lourds dans le risque de dépression.

De précédentes études rappellent les auteurs, ont déjà documenté cette association entre bouffées de chaleur et symptômes dépressifs. Cette analyse des données de plus de 1.500 femmes australiennes, âgées de 65 à 79 ans, révèle qu’un certain nombre de facteurs de risque sont associés indépendamment à des symptômes dépressifs modérés à sévères, y compris des bouffées de chaleur persistantes.

Parmi les autres facteurs, l’étude cite : vivre dans l’insécurité, être un aidant, être fumeur, présenter d’autres symptômes durables souvent associés à la ménopause ou à l’âge post-ménopausique, dont un dysfonctionnement du plancher pelvien ou une dyspareunie ou une sécheresse vaginale. Les femmes vivant en couple ou toujours actives professionnellement apparaissent moins sujettes à la dépression. Enfin, un résultat peu surprenant : les symptômes dépressifs modérés à graves sont plus fréquents chez les femmes sous antidépresseurs !

Ces différents résultats appellent les médecins à évaluer les femmes âgées pour la dépression, en particulier si ces patientes se plaignent de bouffées de chaleur et réunissent d’autres facteurs de risque.

P.-S.

Source : Menopause June 2017 Vasomotor symptoms are associated with depressive symptoms in community-dwelling old women

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante