> Pharmacie du Rouret > Nos news > MICROBIOTE INTESTINAL : Acides gras végétaux contre maladie de Crohn (...)

MICROBIOTE INTESTINAL : Acides gras végétaux contre maladie de Crohn ?

Digestive Disease Week 2017

samedi 22 juillet 2017, par Pharmacie du Rouret.

Certains acides gras peuvent lutter contre l’inflammation

Cette étude de la Case Western Reserve University (Cleveland) décrypte comment un régime à forte teneur en matière grasse peut conduire à des changements spécifiques dans le microbiote intestinal, capables de lutter contre l’inflammation. Cette découverte majeure, en particulier pour les patients atteints de la maladie de Crohn, un syndrome inflammatoire de l’intestin, responsable de crampes et de diarrhées. Ces résultats, présents à la Digestive week 2017, pourraient conduire à de nouveaux probiotiques anti-inflammatoires efficaces contre les symptômes de la maladie de Crohn.

L’étude soutenue par les National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases (NIDDK/NIH) montre qu’un régime riche en « bons » acides gras végétaux dont l’huile de coco ou le beurre de cacao, permet de réduire considérablement la diversité bactérienne, ici du microbiote de souris modèles d’une maladie Crohn-like. Les souris nourries avec ces matières grasses bénéfiques présentent jusqu’à 30% de types de bactéries intestinales que celles nourries avec un régime standard. Au final, la composition du microbiote est considérablement modifiée, avec des changements bactériens visibles dans les excréments, d’autres étaient différents dans le cécum, une partie de l’intestin particulièrement enflammée dans la maladie de Crohn. Les souris nourries avec même de faibles concentrations d’huile de noix de coco ou de beurre de cacao présentent déjà une réduction de l’inflammation dans l’intestin grêle.

Modifier les types de graisses dans l’alimentation constitue donc une option prometteuse à la lecture de ces résultats, pour réduire l’inflammation chez les patients atteints de la maladie de Crohn, commente le Dr Alexander Rodriguez-Palacios, de la Case Western. « Il s’agit finalement de remplacer simplement la « mauvaise » graisse par de bons acides gras, en en consommant des quantités normales ».

Le choix des matières grasses peut réguler l’inflammation : c’est la première étude à identifier, selon le type d’acides gras consommés, des changements spécifiques dans les bactéries intestinales et à montrer comment le choix des matières grasses peut réguler l’inflammation. Ces travaux qui identifient des bactéries spécifiques, utilisables sous forme de probiotiques, pour traiter les patients souffrant de syndromes inflammatoires de l’intestin, contribuent également à mieux comprendre les rôles des différents acides gras sur notre flore intestinale. Les implications valent pour notre alimentation, au quotidien, mais aussi en pratique thérapeutique et clinique, pour le développement de nouveaux probiotiques permettant d’inhiber l’inflammation intestinale.

Enfin, probiotiques ou régime alimentaire, ces deux options pourraient aider au moins une partie des patients atteints par ces MICI, mais en évitant les effets secondaires des médicaments existants.

P.-S.

Source : Meeting Digestive Disease Week 22-Jun-2017 High fat diet reduces gut bacteria, Crohn’s disease symptomsSource : Meeting Digestive Disease Week 22-Jun-2017 High fat diet reduces gut bacteria, Crohn’s disease symptoms

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante