> Pharmacie du Rouret > Nos news > Obésité infantile : Et si 64 calories en moins par jour suffisaient à la (...)

Obésité infantile : Et si 64 calories en moins par jour suffisaient à la prévenir

jeudi 7 juin 2012, par Pharmacie du Rouret.

Sans changements dans notre alimentation et surcroît d’activité physique, plus d’1 jeune sur 5 sera obèse d’ici à 2020 ! C’est ce que prédisent ces auteurs américains qui se « sont amusés » à calculer la réduction moyenne de calories quotidiennes qui permettrait, aux Etats-Unis, de stopper la croissance de l’obésité.

Ces conclusions, publiées dans l’édition du 8 avril de l’American Journal of Preventive Medicine suggèrent donc soit une diminution de l’apport calorique, soit une augmentation de l’activité physique, soit les deux et selon les enfants. Si ce résultat de 64 calories est une moyenne et spécifique aux Etats-Unis, il indique que de petits efforts de modes de vie pourraient apporter des résultats considérables dans la lutte contre l’obésité.
Ainsi, pour atteindre les objectifs fixés aux Etats-Unis de réduction des taux d’obésité d’ici 2020, les enfants aux États-Unis auraient besoin d’éliminer ces 64 calories excédentaires par jour et, sans cette réduction, les auteurs prédisent qu’en moyenne, les jeunes Américains pèseraient près de 4 kilos de plus qu’un enfant ou un adolescent du même âge en 2007-2008.
« 64 calories de moins chaque jour, ce n’est pas beaucoup individuellement, mais cela aurait de grandes conséquences au niveau de la population et surtout des enfants les plus à risque d’obésité », annonce le Dr Claire Y. Wang, professeur adjoint de Politique de santé à l’École Mailman de l’Université Columbia, auteur principal de l’étude. « Il s’agit de réduire l’écart entre le nombre de calories consommées par les jeunes et leur dépense énergétique." Cette différence quotidienne entre le nombre de calories consommées et dépensées, à raison d’une croissance normale, ou « écart d’énergie » est une moyenne pour la population générale mais les auteurs précisent que de nombreux jeunes auraient besoin de s’imposer des réductions plus importantes.
Le cas des jeunes obèses : Sur la base des taux d’obésité actuels, les chercheurs ont calculé que les jeunes Blancs auraient besoin d’une réduction de 46 calories, en moyenne, les jeunes Latinos 91 calories et les jeunes Noirs, 138 calories. Les jeunes des communautés à faible revenu auraient besoin de faire un effort plus substantiel que leurs pairs des zones plus favorisées, si l’on tient compte des taux d’obésité actuels.
Opter pour une politique de lutte qui s’adresse au plus grand nombre : Aux Etats-Unis, si aucun changement n’intervient, le taux d’obésité chez les jeunes pourrait atteindre 21%. Le Dr Wang et ses collègues ont comparé ce taux projeté de 21% à l’objectif de 14,6% fixé par le ministère américain de la Santé et calculé cet écart d’énergie quotidienne moyen nécessaire pour atteindre l’objectif. Un objectif difficile, puisque 14,6% était le taux d’obésité chez les jeunes, en 2002. « Parce que nous savons que les enfants et les adolescents qui sont déjà en surpoids ou obèses devront opérer de plus grandes réductions, nous devons concentrer notre attention sur les changements de politique ayant des effets plus larges et plus durables ».
Plusieurs stratégies sont envisagées par les auteurs, pour réduire l’écart énergétique quotidien pour les jeunes américains, comme, le remplacement de toutes les boissons sucrées à l’école par de l’eau, l’absence de consommation de boissons sucrées en dehors de l’école, ou la généralisation des programmes d’éducation physique chez les enfants âgés de 9 à 11 ans…
Source : Columbia University’s Mailman School of Public Health et via Eurekalert (AAAS) « How many calories does it take to reach childhood obesity prevention goals »

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante