> Votre information > Quelques signes que le médicament qu’on vous a refilé est un faux

Quelques signes que le médicament qu’on vous a refilé est un faux

mercredi 16 avril 2014

Les saisies de multiplient à travers le monde : le business du faux médicament est en pleine expansion et si on ne fait pas attention on peut vite se retrouver avec une boîte de Dolibrane et des cachets de Lyzobaïne.

Souvent vendus à la sauvette à des prix défiant toute concurrence, il n’est pas toujours facile de reconnaître les médicaments contrefaits.

Heureusement des critères très simples existent, ces critères les voici.

  • Il a un goût de M&M’s. Déjà, le « Metrazépam », vous ne connaissiez pas. Mais à priori, en voyant ces petits « M » sur les gélules, vous étiez rassurés. Ceci dit, ils ont quand même un goût de chocolat très prononcé.
  • La personne qui vous les a vendus propose aussi des coques d’iPhone et des boucles de ceintures, des DVD sans boîtes et des petites Tours Eiffel. Quelle idée d’acheter ses médicaments aux puces de Clignancourt aussi.
  • La notice est écrite à la main, au Bic et en plusieurs langues. Pour le chinois, c’est juste écrit « tching tchang tchoung » une vingtaine de fois.
  • Ils vous ont été servis enfilés sur un élastique, comme un collier. Vous ne vous souveniez pas que le traitement contre l’hypertension avait ces couleurs pastel, mais bon, si c’est efficace hein...
  • C’est la première fois qu’un spray pour la gorge vous fait convulser. Si au moins c’était efficace, mais non, votre mal de gorge est toujours là et en plus vous avez failli vous étouffer avec votre langue.
  • Le vendeur vous a dit « Y’en a un peu plus, je vous le mets quand même ? » Vous n’avez pas trop cherché à comprendre, heureux d’avoir un peu de rab.
  • Cette pastille contre la toux là, elle ressemble quand même drôlement à un petit caillou. Vous n’êtes pas forcément « packaging-packaging », mais là, on a quand même l’impression qu’il vient de le ramasser par terre son truc.
  • Votre gélule s’est enfuie en rampant. Vous saviez que l’homéopathie n’était pas une médecine conventionnelle, mais là...
  • Le vendeur vous a dit la boîte était différente, car c’était « la version générique du générique » et puis il a entendu une sirène et s’est enfui en courant.

Faites attention la prochaine fois, c’est plus prudent...

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0