> Pharmacie du Rouret > Nos news > Santé cardiaque : Sauter le petit déjeuner n’est pas une bonne (...)

Santé cardiaque : Sauter le petit déjeuner n’est pas une bonne idée

Actualité publiée le 24-07-2013 Circulation

vendredi 16 août 2013, par Pharmacie du Rouret.

Sauter le petit déjeuner augmente le risque de crise cardiaque, et de 27%, conclut cette étude américaine publiée dans la revue Circulation et menée sur plus de 20.000 hommes.

Sauter le petit déjeuner pour tenter de perdre du poids, est une fausse bonne idée : Sauter le petit-déjeuner a déjà été associé au diabète et à l’obésité, y compris chez les plus jeunes.
Les chercheurs de la Harvard School of Public Health, du Brigham and Women’s Hospital soutenus par les US National Institutes of Health et le Canadian Institutes of Health Research ont suivi sur 16 ans une cohorte de 26.602 hommes, professionnels de santé, âgés de 45 à 82 ans, sans antécédents de cancer, de maladie coronarienne, d’angine de poitrine, de crise cardiaque ou d’AVC  . Au début de l’étude, les participants ont dû renseigner l’ensemble de leurs habitudes alimentaires. Les chercheurs ont pris en compte les cas de maladie coronarienne, ainsi que les facteurs de confusion possibles, tels que l’apport énergétique, la qualité de l’alimentation, la consommation d’alcool, le tabagisme, le statut professionnel et l’activité physique…13% des hommes ont déclaré sauter le petit déjeuner, et 1,2% manger en fin de soirée ou durant la nuit. Au cours du suivi, 1.527 hommes soit 5,7% ont développé une maladie coronarienne.
L’analyse constate que sauter le petit déjeuner entraîne une augmentation de 27% du risque de maladie coronarienne (RR : 1,27 IC : 95% de 1,06 à 1,53).
· S’offrir régulièrement à une petite collation de minuit est encore pire, car associé à un risque accru de 55% de maladie coronarienne !
· Aucune association n’est observée en revanche, entre le nombre de repas quotidien et le risque coronarien, suggérant l’importance de l’heure plutôt que de la fréquence des repas, sur la santé cardiaque. Ce que de nombreuses études ont déjà suggéré.
Il s’agit ici d’une association et non d’une relation de cause à effets. Les associations observées peuvent aussi être liées à d’autres problèmes de santé, comme l’obésité, l’hypertension artérielle, des taux de cholestérol élevé et le diabète.
Cependant la conclusion est claire : Prendre un petit déjeuner est associé à un risque significativement plus faible de maladie coronarienne, ici, chez les hommes.
Source : Circulation online July 2013 doi : 10.1161/​CIRCULATIONAHA.113.001474 Prospective Study of Breakfast Eating and Incident Coronary Heart Disease in a Cohort of Male US Health Professionals (Visuel Fotolia © monticellllo -

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante