> Votre information > Toxicité de l’acide borique

Toxicité de l’acide borique

samedi 31 août 2013, par Rédaction santé réseau.

L’acide borique et ses dérivés (borax) souvent utilisés comme antiseptiques présenteraient un risque reprotoxique se traduisant par une atteinte testiculaire, une diminution de la fertilité et une tératogénicité.

Ces substances entrent dans la composition de spécialités pharmaceutiques (solutions de lavage oculaire), ainsi que dans la formulation de certaines préparations hospitalières, magistrales ou officinales.

Selon la réglementation européenne, l’acide borique et les dérivés du bore sont classés comme substances « probablement reprotoxiques chez l’homme ».
La valeur limite d’exposition a été déterminée par l’ANSM   à 0,2 mg équivalent bore/kg/j (quantité de bore = 0,175 x quantité d’acide borique ; quantité de bore = 0,113 x quantité de borax).

Ce risque reprotoxique impose des précautions particulières. Certaines préparations, telles que les préparations d’eau boriquée pour le lavage des plaies ulcérées, de glycérine boratée et d’eau oxygénée boratée pour les soins auriculaires ou buccaux, exposent à une quantité supérieure à 0,2 mg équivalent bore/kg/j.

En raison du risque reprotoxique, ces préparations :

  • ne doivent pas être administrées chez la femme enceinte ou allaitante ;
  • peuvent être administrées chez la femme en âge de procréer sous couvert d’une contraception efficace, ininterrompue, débutant 1 mois avant le début du traitement, se poursuivant pendant toute la durée du traitement et se prolongeant 1 mois après la fin du traitement ;
  • ne doivent pas être administrées chez l’homme au moment de la puberté.

L’ANSM   précise que les spécialités pharmaceutiques commercialisées à ce jour contenant de l’acide borique et/ou ses dérivés (borax) présentent des concentrations d’acide borique inférieures au seuil pour lequel un risque reprotoxique a été identifié. Elles ne sont donc pas concernées par cette mise en garde.

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0