> Votre information > anti inflammatoires antihypertenseur : attention aux interactions (...)

anti inflammatoires antihypertenseur : attention aux interactions médicamenteuses

jeudi 10 janvier 2013, par Rédaction santé réseau.

Un quart des effets indésirables graves rapportés chez les patients traités par antihypertenseurs sont liés à une association avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine, ibuprofène…).

C’est ce que révèle une étude d’une équipe de l’Inserm de la faculté de médecine de Toulouse. Pour mener cette étude, les scientifiques ont analysé les données de pharmacovigilance   française de 2008 à 2010.

Sur les 11 442 notifications concernant des patients sous antihypertenseurs, 4,5% d’entre eux prenaient également des AINS.

Les auteurs de l’étude ont estimé que 125 effets indésirables notifiés étaient liés à l’association entre antihypertenseurs (IEC, inhibiteurs du récepteur de l’angiotensine 2, diurétiques…) et AINS et, dans 90% des cas, il s’agissait d’effets indésirables graves (insuffisances rénales aiguës, aggravation d’insuffisance cardiaque ou d’hypertension…).

Pour Maryse LAPEYRE-MESTRE, coauteur des travaux, « ces résultats confirment l’effet potentiellement délétère de l’association antihypertenseur et anti-inflammatoire non stéroïdien ».

L’étude a également permis d’identifier le profil des personnes les plus exposées à ces associations. Il s’agit plutôt de femmes autour de la soixantaine. « Il existe peut être chez ces personnes une certaine banalisation de la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, librement accessibles en pharmacie, comme l’ibuprofène », craint Maryse LAPEYRE-MESTRE qui souligne l’importance d’alerter les patients sous antihypertenseurs, notamment ceux présentant une insuffisance cardiaque ou rénale chronique, du risque lié à cette association.

P.-S.

Source : Inserm, 9 janvier 2013

Tags

 :: Info Santé ::

page suivante

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0